LES DIFFÉRENTS TYPES DE MÉDIA

Cet article est erroné.
Cet article ne correspond pas aux dernières avancées technologiques et est par conséquent incomplet ou incorrect. Nous vous conseillons de prendre en compte cet article avec le recul nécessaire par rapport à vos besoins.

L'un des grands arguments de vente utilisés par les vendeurs pour nous refourguer leurs bécanes, c'est le multimédia. "Superbe ordinateur multimédia" par ci, "Le multimédia à votre prtée" par là, sans compter l'insoutenable "lecteur multimédia intégré". Cet article a pour but de vous montrer les différents types de médias.

LES IMAGES, LES ANIMATIONS

La forme la plus simple pour une image sous Windows est le format bitmap (*.bmp), évoqué dans l'article 1. Ce format présente l'avantage de ne présenter aucune perte de qualité car il n'y a aucune compression mais cela engendre des fichiers de grande taille, pas très pratiques pour le web. Les formats les plus courants pour le net sont le JPEG, le GIF et le PNG.

Le JPEG (Joint Photographic Expert Group) est un format d'image compressé avec perte de qualité, ce qui signifie que l'image n'a pas besoin d'être décompressé pour être affichée (contrairement à une image zippée) mais que sa taille est tout de même moindre. Le revers de la médaille, c'est que l'image est de moins bonne qualité. Évidemment, plus la taille de l'image est réduite, plus l'image en prend plein la figure, comme le prouve cette illustration :

Compressions JPEG

L'image de base n'est composé que de 36 couleurs : une compression GIF aurait donc été parfaite (voir plus bas) mais c'était pour vous montrer comment on pouvait rendre une image horrible en voulant gagner de la place. Une compression à 80-90 % assure un bon rapport qualité/poids. On utilise surtout le JPEG pour des images qui possèdent beaucoup de couleurs (comme les photographies). D'ailleurs, les appareils photos numériques enregistrent le plus souvent leurs photos sous formes de JPEG.

Le GIF est un format inventé par CompuServe. Il est idéal pour compresser des images qui contiennent moins de 256 couleurs. Ainsi, les 36 couleurs de l'image massacrée ci-dessus n'auraient occupé que 3,45 Ko sans perte de qualité. Sympa, non ? Il existe aussi une variante du GIF, le GIF animé. Quelques exemples valent mieux qu'une longue litanie :

GIF 1 GIF2 GIF3

En matière d'animation, je citerai aussi les fichiers *.swf, qui sont en fait des animations Flash. C'est à mon sens le meilleur format pour faire une animation sympa et interactive.

Il existe de nombreux autres types d'images, comme le PNG, successeur annoncé du GIF, le TIFF (Tag Image File Format), le TARGA (*.tga), l'ART d'AOL, le PCX et biens d'autres…

LES SONS, LA MUSIQUE

L'article précédent vous a déjà fait découvrir les formats Wave et MP3, auxquels s'ajoutent de nombreux autres formats dont les plus courants sont le WMA, l'OGM et le MIDI. LE WMA (Windows Media Audio) est un format de chez Microsoft, lisible avec Windows Media Player. Bien que peu répandu pour le moment, l'OGM ou Ogg Vorbis pourrait bien être le successeur du MP3.

À propos du MP3, je me dois de préciser que son algorithme de compression est basé sur une suppression des sons inaudibles pour l'oreille humaine (fréquence < 20 KHz).

Le MIDI, enfin, porte le même nom que ces instruments de musique que l'on peut connecter à un ordinateur. Ce format est incapable de retenir des paroles, des bruits bizarres ou tout ce qui n'est pas dans son vocabulaire : il peut retenir une partition pour 128 instruments prédéfinis. Il est donc surtout utilisé pour mettre la 5ème symphonie de Beethoven sur 100 Ko. Comme apparemment les créateurs de ce format n'ont pas trouvé 128 instruments intéressants, les derniers de la liste sont des trucs du style "hélicoptère" et "chant d'oiseau", ce qui permet quelques pétages de plomb. Le problème, c'est qu'il y a différents lecteurs MIDI et cela peut produire différents sons et intonations pour un même fichier. Vous ne me croyez pas ? Faites Panneau de configuration > Multimédia > Onglet MIDI.

Propriétés de Multimedia

Vous tomberez avec un peu de chance sur une liste similaire à celle-ci. Regardez le lecteur actuellement sélectionné et lisez un fichier MIDI (si vous n'en avez pas, allez voir dans C:\windows\media\). Arrêtez la lecture au bout de quelques secondes, sélectionnez un autre lecteur, faites Appliquer et remettez la lecture en route. Vous avez de fortes chances d'avoir un son différent du précédent.

Voilà, vous en savez assez sur le MIDI. Pour les autres formats, on peut citer les formats macintosh AU et AIFF, lisibles avec QuickTime Player et Windows Media Player.

LA VIDÉO

Passons à la vidéo. Les deux grands formats de vidéo sont le MPEG (Moving Picture Expert Group) et l'AVI (Audio Video Interleave).

Tout comme le JPEG, le MPEG est un format qui n'appartient à aucun pays ni à aucune société. C'est un format international. Ce qui ne signifie pas qu'il est compatible partout sous ses différentes formes. Le MPEG-1 sert à compresser la vidéo (l'image et l'audio). Le MPEG-1 layer-III (abrégé MP3) est l'aspect le plus célèbre du MPEG-1. Une vidéo MPEG-1 de résolution 360×288 en 25 fps correspond au format VCD (l'ancêtre du DVD). Le MPEG a l'avantage de pouvoir passer en streaming. Le MPEG-2 est utilisé pour les DVDs. Le MPEG-3 n'existe pas (sans doute pour éviter la confusion avec le MP3). Le MPEG-4 est un excellent compresseur vidéo, très utilisé sur Internet. Il a donné naissance au codec DivX pour AVI. Ne vous étonnez pas de tomber sur une vidéo dont le codec est "DivXMPEG4".

L'AVI, comme expliqué dans l'article 5, est la bonne vieille vidéo de chez Microsoft. Cela consiste en une suite d'image lu à une certaine fréquence avec du son intercalé de temps en temps. La fréquence d'images la plus courante est 25 fps (frames per second = images par secondes = ips). Cela correspond à la fréquence d'image du standard PAL. Mais 25 images, de bonne résolution de préférence, chaque secondes, auquel il faut ajouter le son, ca fait de gigantesques fichiers. Sans aucune compression, une minute de vidéo 720×576 (qualité DVD) à 25 fps avec du son PCM 44100 Hz 16 bits stéréo prendrait 1,75 Go. L'addition est salée. C'est pourquoi il existe ce que l'on appelle des codecs. Ce sont des algorithmes de compression de la vidéo ou du son que l'on applique au fichier pour réduire sa taille. Ce n'est pas une compression de type ZIP ou RAR donc le fichier peut être lu directement (à condition d'avoir le bon codec) mais cela engendre une certaine perte de qualité. On juge de la qualité d'un codec en fonction de la perte de qualité et du gain de place. Le DivX est un célèbre exemple de bon codec, capable de réduire fortement la taille d'une vidéo sans pour autant rendre une image illisible. Lorsque l'on compresse une vidéo, on dit qu'on l'encode. Bien sûr, on n'est pas obligé de mettre le même compresseur pour les images et pour le son.

Quelques codecs vidéos : Intel Indeo, codec cinepak de Radius pour les petites vidéos ; DivX, XviD (un concurrent du DivX), RV9… pour les films entiers. Les codecs DivX et XviD ne sont pas nécessairement les meilleurs mais ce sont les plus courants et c'est pourquoi on peut préférer une vidéo de moindre qualité mais que tout le monde pourra lire. J'insiste sur le DivX car ce codec est sans doute à la vidéo ce que le MP3 est au son.

Pour les autres formats vidéos, citons le WMV (Windows Media Video) qui est à la vidéo ce que le WMA est au son. Les vidéos macintosh se présentent avec les extensions *.mov et *.qt, lisibles avec le QuickTime Player.

<< Article précédent      Article suivant >>

↑      Page d'accueil

Notre site accueille 591 membres qui ont posté pas moins de 4624 messages dans 396 topics : - )
Notre dernier membre inscrit est mike sorenzo.
Aucun membre connecté.
Jumper :
Sauf mention contraire, les articles sont sous licence by-nc-sa. Les images appartiennent à leurs propriétaires respectifs.