Date : 23/03/2005

5.1 et compagnie

par Benoît

"Vu ce qu'on a eu le dernier coup on va encore morfler" Non. Non. Un petit tout simple. Un truc simple a comprendre (oui oui ça existe).

Introduction

Depuis quelques temps et surtout depuis l'apparition des systèmes dits "Home Cinema", les constructeurs se sont mis à appeler les systèmes sonores de façon étrange : "1.0", "2.0", "2.1", "4.0", "4.1", "5.1", "6.1", "7.2", … 125.14… Cet article est ici pour vous expliquer à quoi tout cela corespond.


Le chiffre avant le point représente le nombre de haut-parleurs normaux. Ou pour être plus précis le nombre de voies. On peut brancher plusieurs haut-parleurs sur la même voie, mais ces haut-parleurs sortiront alors tous le même son. Par exemple le stéréo (ou 2.0) possède deux voies. Un son différent sort de la droite et de la gauche. C'est comme s'il y avait deux fichiers son : un pour la droite, un pour la gauche (les solutions les plus performantes étant les plus simples, c'est ceci qui est utilisé).

Le chiffre après le point indique le nombre de "caissons de basses" : c'est un bidule (enfin un haut-parleur tout de même) qui ne s'occupe que de faire les graves (les Boum Boum). Il permet de correctement les détacher du reste et de les mettre en valeur.


Donc le célébrissime 5.1 correspond à 5 voies (ou haut-parleurs) différentes ainsi qu'un caisson de basses qui va se charger des basses.

Enceintes 5.1

Détaillons…

Schéma du 5.1 1 Haut-parleur gauche.
2 Haut-parleur frontal gauche.
3 Haut-parleur central.
4 Haut-parleur frontal droit.
5 Haut-parleur droit.
6 Caisson de basse.

Pour le reste (6.1, 7.2, …) j'espère que vous avez pigé le principe, qui se résume à "rajoutons des haut-parleurs supplémentaires" :-)

Voilà. Un petit article simple qui met quelques trucs au clair…

<< Article précédent      Article suivant >>

↑      Page d'accueil

Notre site accueille 600 membres qui ont posté pas moins de 4774 messages dans 546 topics : - )
Notre dernier membre inscrit est jajaja.
Aucun membre connecté.
Jumper :
Sauf mention contraire, les articles sont sous licence by-nc-sa. Les images appartiennent à leurs propriétaires respectifs.