Date : 18/07/2005

PDA (Personal Digital Assistant)

par Benoît

PDA      PDA

Un PDA est une sorte d'ordinateur de poche. De la taille approximative d'un portefeuille. Dans ce petit espace est généralement contenu :

De nombreux logiciels de toutes sortes sont également disponibles sur Internet ou en magasin. Ceci va du très bon métro (logiciel d'aide à l'utilisation des réseaux de bus métro et tram) jusqu'au "Ricarométre" (qui permet de savoir quel dose on vous en a servi).

Les PDA sont à l'origine prévus pour un usage exclusivement professionnel mais il peuvent actuellement être utilisé tout autrement, en lecteur DivX de poche notamment.

Points communs :

Certains éléments sont communs à la majorité de ces appareils :

L'ordinateur de poche aussi touché par la guerre des OS.

Et oui ! La guerre des OS existe aussi sur les PDAs. Deux grands sont en concurrence, d'un côté Microsoft avec son Windows Mobile (successeur du Pocket PC) et Palm source avec son PalmOS.

Windows Mobile.

Windows Mobile

Windows Mobile 2003 (Dernières versions sorties au moment de la rédaction de cet article) est une évolution du systàme MS Pocket PC. Lui-même évolution de MS Windows CE qui n'est pas moins qu'une adaptation du système Microsoft Windows NT du PC (dont XP est la version 5.1).

Ce système est assez proche des Windows de bureau sur un grand nombre de points, l'organisation de la mémoire sous forme de dossiers en reprenant la structure habituelle (Dossiers /Windows, /Program files, /Mes documents, /Temp, … pas de lettre de lecteur ici cependant), un équivalent de la base de registre, les erreurs inexpliquées, les reset fréquents, le menu Démarrer, le clic droit, …

Cet OS reprend tous les grands classiques du windows de bureau, Word, Excel, Outlook, Internet Explorer et Windows Média player en version "pocket", un explorateur de fichier (assez mauvais), …

L'explorateur de fichier n'est pas très ergonomique, navigation en arrière difficile (a ce niveau même le DOS est plus ergonomique), de plus les fichiers en Rom (ce que vous ne pouvez pas écrire) et en Ram (ce que vous pouvez écrire et modifier) sont confondus, ce qui a l'effet assez surprenant que dans le même dossier vous pouvez avoir des fichiers non modifiables a côté d'autres modifiables.

De nombreux programmes commerciaux ou gratuits sont disponibles en magasin ou sur Internet. Les programmes se trouvent être au format *.EXE qui, bien que très proches de ceux du windows de bureau, sont tout a fait incompatibles. Parfois un installeur (Setup.exe) est à exécuter sur le PC (sous windows). Parfois les programmes sont fournis sous forme de fichiers en *.CAB, ceux-ci sont à copier dans la mémoire du PDA pour aller taper dessus dans l'explorateur.

Ce sont généralement les grands assembleurs de PC qui conçoivent la partie matérielle des Pocket PC : Asus, HP, Packard Bell, Toshiba, Casio, …

PalmOS

C'est le concurrent. C'est un OS développé spécifiquement pour les machines de poche (et non un portage d'un autre système). Les versions 5, 6 et suivantes intègrent le support multimédia en natif (contrairement aux versions précédentes). Le système se trouve être plus intuitif et ergonomique par rapport au type de matériel.

Pas d'explorateur de fichier sous Palm OS, le système gère seul sa mémoire interne, ceci implique une meilleure gestion de cette dernière, mais l'obligation d'avoir une carte mémoire pour le stockage de MP3 ou autre média. (D'un autre coté les 32 ou 64 Mo généralement disponibles en interne se révèlent insuffisants pour ce type d'usage).

Palm Source, qui avec pa1mOne constituait Palm avant sa séparation voulue. Pa1mOne est la partie développement matériel du Palm. Ceci permet à d'autres constructeurs de concevoir et vendre des machines avec PalmOS.

Il y a peu, deux grands constructeurs fournissaient des machines sous PalmOS, PalmOne et Sony (avec ces Clié). Mais le récent retrait de Sony sur le marché Européen et US des PDA ne laisse que PalmOne comme constructeur de Palm pour le grand public.

La synchronisation (Mise à jour dynamique entre l'ordinateur et le PDA dans le but de rendre les informations identiques de l'un a l'autre) d'un Palm avec des machines de type Mac ou même Linux est plus facile qu'avec les Pocket PC (quoi qu'il soit récemment sorti un utilitaire pour Mac dans le but d'y synchroniser un Pocket PC autrement qu'en passant par un émulateur PC). Les Palm sont par exemple fournis avec un CD-Rom pour Windows et un pour Mac.

Avantages/Inconvénients

En raison de sa petite taille le PDA est très adapté pour la consultation de données n'importe où, que ce soit dans le train, le bus, l'avion ou la voiture (en tant que passager, sauf pour le GPS), au milieu d'un couloir ou de la rue. Les PDA permettent d'emmener ces données sans savoir oùd vous allez les lire.

Par contre sa petite taille rend difficile la saisie en masse d'informations. Cet article constitue donc un exercice de style vu qu'intégralement saisi sur PDA (mise en forme et adaptation web effectuée sur PC Linux).

L'un des autres problèmes rencontrés sont les problèmes liés à la batterie et à son autonomie. À part le fait qu'il est logique que sans énergie électrique l'appareil ne puisse plus s'allumer et qu'il n'est alors plus possible d'y consulter des données, il survient un autre problème dû au fait que la mémoire de stockage interne du PDA n'est ni plus ni moins que de la mémoire RAM. Donc, si elle n'est plus alimentée elle s'efface intégralement. C'est con, mais la majorité des appareils disponibles sur le marché sont ainsi. Je ne connais que 2 PDAs ne souffrant pas de ce symptôme : un PDA rudimentaire sur un OS spécialement conçu pour chez Casio et le Tungsten|E2 de chez PalmOne.

Et le multimédia ?

Ici ces petites machines commencent à savoir se débrouiller. Pour les palm la version 5 de l'OS est le minimum, les versions précédentes ne le gère que mal ou aléatoirement (suivant la machine). Pour les Pocket PCs ils se débrouillent depuis plus longtemps, ce qui ne veut pas dire mieux. Pour ce type d'usage une carte mémoire semble indispensable dans la plupart des cas, vu que la mémoire interne est généralement seulement de 32 ou 64 Mo, capacité largement suffisante pour le stockage d'applications (qui font à l'unité entre 50 Ko et 4 Mo) et un usage bureautique/professionnel. Vous ne pourriez stocker que quelque morceaux en MP3 ou quelques minutes de vidéo tout au plus. Cette technique est utilisable sur les Pocket PCs, mais vu la capacité, uniquement dans le but d'une démonstration. Pour les Palm une carte mémoire est nécessaire.

Les constructeurs respectifs vendent de telles cartes souvent chères, alors que les cartes du même type vendu pour appareils photos font parfaitement l'affaire (Carte 128 Mo SD, 36€ chez PalmOne, 15€ a la Fnac)

Pour les formats, la plupart des formats communs passent, DivX, XviD, Mpeg, MP3, OGG, … suivant le logiciel utilisé. Les formats WMA et WMV passent bien mieux sur les Pocket PC (vu qu'étant une plateforme Microsoft). Pour l'optimisation il est possible d'adapter les vidéos à la résolution de l'écran de l'appareil mobile, les résolutions les plus élevées actuellement sur les PDAs étant de 640×480 et étant généralement dans les résolutions suivantes : 320×240, 320×320, 480×320. De plus pour la lecture sur l'appareil, le son est en mono (et vu la taille du matériel il n'y aurait aucun intérêt à mettre un second haut-parleur). Par contre pour la lecture avec un casque, le stéréo est restitué. À vous de voir. Mais une recompression est parfois nécessaire (l'article sur le rip DVD peut être utile).

Conclusion

Des systèmes informatiques de poche qui ne correspondent pas à tous les usages mais qui s'intègrent de mieux en mieux à l'univers informatique actuel.

<< Article précédent      Article suivant >>

↑      Page d'accueil

Notre site accueille 600 membres qui ont posté pas moins de 4774 messages dans 546 topics : - )
Notre dernier membre inscrit est jajaja.
Aucun membre connecté.
Jumper :
Sauf mention contraire, les articles sont sous licence by-nc-sa. Les images appartiennent à leurs propriétaires respectifs.