Date : 4/07/2007

Internet : qu'ès aquo ?

par Francis.

De nombreux sites expliquent les technologies de l'Internet, mais pour le lecteur il est souvent difficile de s'y retrouver. Nous allons essayer d'expliquer les principes d'Internet.


Avouons dores et déjà qu'il est impossible de parler de l'Internet sans évoquer le côté technique. Ainsi, pour ne pas embrouiller le lecteur, toute référence dite technique sera développée à part ou renvoyée par un lien sur un autre article.

Quel est le principe d'internet ?

C'est la possibilité pour tout ordinateur connecté au réseau téléphonique de communiquer avec ses congénères (les autres ordinateurs) et d'échanger des informations. La représentation symbolique du tout formant une gigantesque toile d'araignée (appelée en anglais World Wide Web). C'est le réseau des réseaux dont la particularité singulière est de n'être dirigé par personne. Les entités que l'on connaît (ou que l'on ne connaît pas) ont uniquement un rôle administratif ; parmi celles-ci il faut citer l'incontournable Internic qui distribue les adresses Internet (appelées adresses IP).


Il y a beaucoup d'autres applications qui utilisent la technologie d'Internet ; celles-ci seront évoquées plus bas. Oui, Internet ce n'est pas que le Web !

On n'a jamais autant parlé de moi qu'en ce moment

Pourquoi ce réseau est-il né si tard, et pourquoi croît-il si vite ?

La mondialisation y est pour beaucoup, y compris dans les mentalités, même si le phénomène Internet est arrivé 'tardivement' également pour des raisons technologiques. Nous ne savons que depuis peu communiquer rapidement et à bas coût via une ligne téléphonique. N'oublions pas que des gros volumes d'informations transitent par le réseau et les ordinateurs doivent pouvoir ingurgiter et traiter les données entrantes sans coup férir, d'où de bonnes performances requises. Voir par exemple l'article : Choisir son PC qui en discute largement.


Pourquoi Internet se développe-t-il si vite, maintenant que les premiers pas sont faits ? Parce qu'il est devenu une nécessité, après n'avoir été qu'une marchandise glorifiée puis imposée. Essayez de vous passer de Lui. Il y a quelque temps, vous consultiez vos dictionnaires et encyclopédies diverses pour connaître la définition de tel ou tel mot, de telle expression, de telle notion. Et vous vous rendiez à votre banque en transport en commun ou en voiture pour effectuer des opérations. Vos livres de cuisine étaient nombreux et vos interrogations sur la maladie restaient sans réponse. Vos vacances étaient préparées à la va-vite et votre courrier cheminait par la poste.


Maintenant vous pouvez savoir tout sur tout (ou presque), rapidement, immédiatement, presque gratuitement. Mais voila, comme toute chose, il y a des avantages nombreux et des effets pervers non négligeables.

Bulle 1 : Dans mon frigo, il y a des yaourts, un poulet, du
						fromage. Que puis-je cuisiner avec tout ça ? Voyons
						Google… Bulle2 : Preparez-vous un poulet farci au fromage,
						sauce yaourt. D'autres questions ?

Internet, ce n'est pas que les pages du Web. Mais c'est quoi d'autre au juste ?

Comme nous le disions plus haut, Internet c'est encore beaucoup de choses, dont les e-mails. E-mail est la contraction de electronic-mail, soit en français courrier électronique, abrégé par nos académiciens en courriel. Pratique, pour les bons vœux de nouvel an ou pour demander des nouvelles de la vieille tante qui a émigré à l'étranger. Et pour correspondre en différé, sans avoir besoin du téléphone. La preuve : vous êtes-vous déjà rendus compte du nombre de coups de téléphone qui n'aboutissent jamais pour raison d'absence du distant ? Et bien, avec les courriels le problème est résolu. A condition bien sûr que vos correspondants en disposent aussi et consultent ceux-ci… de temps en temps !


Internet, c'est aussi les forums de discussion. Les thèmes les plus sérieux cohabitent avec les plus loufoques, mais tous attirent les passionnés. Des modérateurs surveillent ce qui s'échange et détruisent ou ne publient pas les écrits délétères ou orduriers. Lire l'excellent article consacré aux forums. Vous saurez tout sur les forums…


Depuis peu, les blogs ou « journaux intimes publiés » (cherchez l'erreur) ont la cote auprès du jeune public. Ils servent d'exutoire pour certains, d'amusement pour d'autres. Mais toujours pour répandre des idées racoleuses, comme ces blogs d'élus politiques, ou des idées plus insipides comme ces journaux d'ados en phase de mal-être qui, sous couvert de confidentialité déguisée vous font imaginer que vous venez de percer des secrets qu'ils gardaient jalousement. Eh oui ! Le blog est destiné à vous en mettre plein la vue ! Ceux-ci ne sont qu'une application du Web et, au même titre, mais dans un registre moins poétique je vous l'accorde, on peut rajouter les sites d'enchères comme ebay (bien pratique, par ailleurs), de la vente par correspondance, du commerce électronique, etc. Il n'y a aucune limite à l'imagination, les seules lois du marché et du besoin comptent.

Bulle 1 : Ceci est mon premier blog confidentiel Bulle2 : Mais,
				comment le faire connaitre aux autres ?

Internet, c'est aussi…

…les autres protocoles. Il y a le roi du transfert de fichiers. FTP, File Access Protocol. Petit dictionnaire : télécharger est une opération qui consiste à aller chercher un fichier sur un serveur distant (en Anglais download, la réciproque s'appelant upload). Tout fichier peut transiter par Internet, la seule contrainte étant la taille du document Il faut rappeler que pour recevoir ou envoyer un fichier, on peut utiliser le protocole ftp, http ou envoyer ce fichier comme pièce jointe avec un e-mail. Trois alternatives possibles. Voir notre article sur le FTP qui présente le sujet.


Il y a aussi TELNET, protocole qui permet de transformer votre PC en console de l'ordinateur distant, pratique pour prendre la main lorsqu'on est éloigné. Une alternative sécurisée de Telnet : SSH (Secure Shell) qui est à la fois le nom du programme informatique et du protocole de communication sécurisé. Cela fonctionne grosso modo avec un système de clefs de chiffrement lors de la prise de connexion et pendant la durée de l'opération.


Il y a encore HTTPS, le protocole http déjà nommé dit secure celui dont il faudrait absolument vérifier qu'il est utilisé pour les transactions bancaires. Un petit symbole de cadenas indique -normalement- au bas du navigateur que vous êtes protégés des malveillants par ce biais.


L'IRC (Internet Relay Chat), du tchat (de la causette) en direct. Pour les 'anciens', c'est comme le minitel, mais en moins cher. Comme les messageries du 3615 ou chacun se trouve un pseudonyme et converse sous le couvert de celui-ci. Pratique si l'on est prolixe ou si l'on a le verbe facile. A ne pas mettre entre toutes les mains, il faut l'ouverture d'esprit qui va avec. Sous peine de ne pas suivre et de passer pour un arriéré de la communication. Notre article sur l'IRC vous expliquera tout cela en détail. MSN est très tendance et a le monopole dans le monde des jeunes, pourtant on peut dire que tout le monde s'y est mis. Il fait partie également de la messagerie instantanée. Celle de Microsoft. Tiens ! Un nom connu.


Pour en revenir à nos moutons, il y a encore ces protocoles dont on ne se sert pas en direct mais que l'on utilise sans le savoir. Comme Mr Jourdain faisait de la prose.


DNS : Domain Name Services. Ce protocole vous transforme http://www.lopr.net en adresse IP, du genre de 195.101.106.100, le seul format d'adresse que savent interpréter les routeurs et les cartes réseaux.

Quoi ? Je cause DNS et je ne le sais meme pas ?

Pop3 : Post Office 3. Protocole qu'utilise le client mail pour recevoir le courrier avec IMAP 4 comme alternative. SMTP (Singe Message Transfert Protocol) étant l'inverse. Nous avons aussi ICMP, UDP, SNMP, etc. Des couches d'intelligence savamment posées.

Les couches, ça me connait.

Tout le monde a entendu parler du Peer to Peer (P2P où 2 se prononce two). Il ne s'agit pas d'un protocole, mais d'un modèle réseau où chaque poste est à la fois le serveur et le client. Les téléchargements de musique et de vidéo (sans oublier les logiciels) sont les plus pratiqués. Le trafic échappe à tout contrôle ou du moins à toute autorité de censure. C'est ce dont les médias parlent souvent en qualifiant ces transferts de 'téléchargements sauvages'.


Revenons à l'internet le plus connu, le Web, celui qui nous permet de consulter les pages proposées par d'autres.

Ses avantages

Sans entrer dans les détails, notons que c'est peu onéreux. Pour 30 euros par mois vous disposez d'une ligne téléphonique. Un ordinateur coûte environ 500 euros, vous voila équipés pour la grande aventure.


Internet, c'est surtout, aux yeux du grand public ce qu'on appelle le http, protocole qui permet de se promener par clics souris sur des pages de textes agrémentées d'images et éventuellement de vidéos. On appelle cela surfer. Pas besoin de connaître l'URL (Voir notre article sur le sujet) du site à visiter, Internet vous propose des moteurs de recherche, c'est-à-dire des sites qui prennent en compte vos demandes et vous dirigent sur les bonnes pages. Le plus célèbre d'entre eux est Google. Il en existe d'autres, comme Altavista, Lycos, etc.

Les effets pervers ou dangers d'Internet

Nous venons de dire qu'Internet c'était la diversité et la multitude. Mais gare, ce qu'on affiche devant vos yeux n'est pas l'apanage de la sincérité. Il faut être méfiant. Il faut chercher un second avis, voire un troisième. Ne pas tout prendre systématiquement pour argent comptant. Internet est le support idéal pour lancer des rumeurs, des bruits infondés, de la désinformation, mais heureusement, ceux-ci ne sont pas légions. Il y a plus de vraies informations que de fausses. Nous voilà sauvés. Pourtant, il arrive que des petits malins lancent ce qu'on appelle des 'hoax' ou leurres. Voir notre article sur le sujet qui vous en dira long. Et puis, il y a l'interdit. Les sites à caractère pornographique (danger pour les enfants) et les sites de violence morale ou physique (sectes, terrorisme). Tout ceci ne plaide pas en faveur de l'Internet. Ses détracteurs sont nombreux.

L'Intranet et l'Extranet, c'est quoi ?

L'intranet est à l'intérieur d'une entreprise ce que l'internet est au monde entier. Un formidable tapis roulant qui permet à tous de communiquer. Grand bénéfice, dans l'entreprise, les ordinateurs sont généralement sains (non pollués par des virus), les équipements sont performants, le projet d'entreprise dope la modernité. On peut globalement dire qu'un Intranet est plus performant que l'Internet.


L'Extranet (ça se complique, je suis d'accord) est ce qui permet à un internaute de se connecter à l'Intranet d'une entreprise et d'y prendre sa place dans le flux, exactement comme un membre de l'entreprise le ferait.

Puisqu'on vous dit qu'Intranet, c'est extra !

L'avenir d'Internet

Si l'on considère dans cette démonstration que l'Internet est l'interconnexion de tous les ordinateurs de la planète, alors on peut imaginer la formidable bibliothèque de données en tous genres dont on peut disposer. Les liaisons vont encore accélérer leurs débits, d'autres équipements pourront y être connectés, c'est certain. Des machines, des automates, et même des équipements électroménagers. On pourra allumer sa cafetière à distance sous réserve qu'elle ait une adresse IP ! Pour rester plus sérieux, le travail en ligne et la formation risquent de bénéficier de l'expansion de la bulle internet. Cependant, si l'on en croit certains experts, l'Internet comprend un quart d'ordinateurs infectés par des virus et dont les propriétaires ne le savent pas, rendant possibles à terme la saturation des communications et le blocages de certains serveurs. Le chaos, simplement. Voila ce qu'est l'Internet : un formidable outil créé et manipulé par des humains, ce qui fait à la fois sa force et sa faiblesse.

Quelques informations sur le contrôle qu'appliquent les états sur l'Internet.

Tout dabord en France, un décret de mai 2007 abroge la loi de 2005 sur le téléchargement. Sont maintenant considérés comme illicites les téléchargements de musique dont les droits ne sont pas acquittés par les auteurs de ces transferts. Cela veut dire que la traque est possible pour débusquer des contravenants potentiels (le P2P est clairement visé).


De nombreux pays dans le monde pratiquent une censure des échanges sur l'Internet pour des raisons économiques principalement (Corée du Nord, du Sud, Chine, Iran, Tunisie, etc.) . D'autres pour des raisons sociales, comme ces pays du moyen orient qui censurent les sites pornographiques, gay et lesbiens (pour les raisons que l'on imagine).


La Russie, quant à elle est une grande 'spécialiste' des sites pornographiques. Comme elle y trouve une clientèle nombreuse, elle ne censure rien. Qui l'aurait parié il y a quelque temps de cela ?

Un peu d'histoire…

L'idée d'Internet

Tout ceci n'existe pas par le fruit du hasard. L'Internet moderne s'appuie sur une idée du début des années 1960, lorsque les Etats-Unis et les Russes se faisaient la guerre froide, c'est-à-dire s'affrontaient virtuellement en étalant menaces déguisées sous couvert de techniques éprouvées. C'est de là qu'est né le réseau militaire précurseur du réseau Internet moderne.

Le produit de la guerre froide est devenue le reseau le plus
				chaud de la planete !


Un paquet d'informations avait la faculté de trouver son chemin jusqu'à son point de destination en empruntant une voie quelconque, non liée à la route la plus directe. Ainsi, si le réseau était coupé à un endroit, la route était contournable. Voila l'idée géniale qui a fait que le réseau ressemble à une toile d'araignée. En 1969, le réseau expérimental ARPANET fut créé afin de relier quatre instituts universitaires. Il s'agit de la première application civile. Ce réseau comportait déjà à l'époque certaines caractéristiques fondamentales du réseau actuel :

C'est vrai que les protocoles restent simples même si l'ensemble paraît assez fouillis et dru.Les bidouilleurs de tout poil auront compris tout l'intérêt de cette complexe simplicité des protocoles. Il est très excitant de pouvoir se substituer à un ordinateur et de prendre sa place en faisant croire au réseau qu'on est lui. Les initiés comprendront aisément ce dont nous voulons parler. Il faut espérer que dans l'avenir cela reste aussi simpliste, pour que nous puissions encore nous amuser. Il s'agissait là, sans mauvaise pensée aucunement, de la conclusion destinée aux petits génies de l'Internet.

Dernière conclusion pour le commun des mortels

Sans Internet vous ne pourriez pas lire cet article, puisqu'il a été transmis et publié par ce moyen. Sans Internet, l'auteur de cet article n'aurait sans doute jamais écrit d'article.


Pour conclure une bonne fois pour toutes, on peut dire de l'Internet qu'il permet la diffusion de documents et d'informations à l'échelle de la planète, qu'il autorise la communication entre les machines, sa seule limite étant les frontières que les peuples se seront fixées ainsi que les barrières de la langue qui ne sont pas à négliger. Son contrôle n'appartient à personne, pas même son destin. Celui-ci est strictement lié à celui des hommes qui l'alimentent.

<< Article précédent      Article suivant >>

↑      Page d'accueil

Notre site accueille 600 membres qui ont posté pas moins de 4774 messages dans 546 topics : - )
Notre dernier membre inscrit est jajaja.
Aucun membre connecté.
Jumper :
Sauf mention contraire, les articles sont sous licence by-nc-sa. Les images appartiennent à leurs propriétaires respectifs.