Date : 15/09/2008

L'IRC, le retour :
se connecter au canal de LOPR

Par Sardem FF7

Nous revoici dans ce monde merveilleux de l'IRC. Nous verrons aujourd'hui comment nous connecter au canal de LOPR avec trois clients IRC (vous vous souvenez, un programme installé sur votre ordinateur pour se connecter à un réseau IRC). Nous commencerons par une approche rapide qui conviendra à la plupart d'entre vous, en d'autres termes une connexion simple sans se préocupper des détails divers ou des fonctionnalités complexes des clients que nous allons voir. XChat, KVIrc et mIRC seront nos bases pour ce nouvel article nous entraînant dans le monde de l'Internet Relay Chat…

C'est parti !

Alors voila, notre but est défini : se connecter au canal IRC de LOPR. Pour cela, nous verrons les réactions de trois clients IRC lors de leur premier démarrage (notez qu'il y a généralement peu de différence avec les autres lancements du client, seulement certains d'entre eux lancent un assistant de première connexion qui aide les débutants, mais qui les déroute parfois par la suite puisque les paramètres ne sont "plus au même endroit").

XChat

XChat est un client IRC développé avec la libraire GTK+ (je vous renvoie sur la page Wikipedia la concernant) disponible pour Windows et GNU/Linux. La version Windows officielle est payante (on paie une fois, et on a le droit de l'utiliser à vie et de bénéficier des mises à jours), mais la version Linux étant sous GPL, certaines personnes en ont modifié puis compilé le code source pour vous proposer une version Windows gratuite.

KVIrc

KVIrc est un client IRC développé avec la libraire Qt (je vous renvoie sur la page Wikipedia la concernant) disponible pour Windows; GNU/Linux, Mac et les autres. Il est distribué sous licence GNU GPL.

mIRC

mIRC est un logiciel largement apprécié dans le monde de l'IRC (mais pas par moi pour tout vous avouer) et qui est trop souvent confondu avec l'IRC même. Propriétaire et payant, il vous permettra cependant un accès complet aux réseaux. Si vous ne le payez pas, il faudra attendre un peu plus avant de le lancer.
De plus il a un petit avantage, dans un certain sens, car il permet d'écrire des scripts dans un langage simple (le mIRC, tiens donc) et sa grande communauté en écrit un peu plus chaque jour, ce qui en fait l'un des clients les mieux fournis en scripts. Les autres clients permettent également l'utilisation de scripts, ou de plugins mais dans d'autres langages plus complexes donc moins populaires.

Installation et premier lancement

Bien, maintenant que les présentations sont faites, voyons un peu comment se passe l'installation puis l'utilisation de chacun de ces clients. Pour cela nous procéderons en étapes simples :

  1. Télécharger (au bon endroit)
  2. Installer (en sachant où, quand, comment, pourquoi et quoi)
  3. Lancer (pour la première fois)

Une fois cela fait, nous verrons des fonctionnalitées un peu plus poussées pour chacun de ces programmes.

XChat

Comme promis, voici les trois étapes essentielles :

1. Télécharger

Je vous l'ai dit, la version officielle est payante pour Windows. Cependant il existe des versions gratuites créées à partir de la version GNU/Linux. Nous utiliserons la version 2.8.6-1 de SilvereX.

Télécharger la version utilisée dans l'article

2. Installer

Maintenant que nous avons téléchargé XChat, il est temps de l'installer.
Lancez l'installation à partir de l'endroit où vous l'avez téléchargé. Cliquez sur "Next" pour passer la présentation puis acceptez la licence (Fig. 1). Cette licence est la GNU GPL dont Benoit vous a déjà parlé dans l'article sur le logicie l libre. Elle vous autorise à utiliser le logiciel, à le redistribuer, lui et son code source, gratuitement (ou non) et de manière illimitée.
Ensuite (Fig. 2), choisissez l'endroit où vous sauhaitez installer XChat (je ne saurais que trop vous conseiller de ne pas passer cette étape trop vite, car parfois un logiciel installé trop vite ne peut plus se retrouver ; avec cette version de XChat il n'y a cependant pas trop de problème, voyez vous-même le répertoire d'installation par défaut !).
Viens ensuite le plus dur (pas tant que ça rassurez-vous). Il faut choisir les composants à installer. L'installation normale fonctionnera parfaitemant, mais pour économiser un peu de place, vous pouvez retirer les "Scripting Plugins" comme sur l'illustration ci-dessous (Fig. 3).
S'en suivent deux étapes rapides : le dossier du menu démarrer (le choix par défaut est suffisant) et les icônes à creér (la première est une icône sur le bureau, la deuxième dans la barre de lancement rapide, qui se trouve initialement à droite du menu démarrer). Cochez à votre guise. Ensuite, il ne reste qu'à faire "Install", puis "Finish".
Bien, XChat est maintenant installé !

Figure 1
Figure 1 : XChat - Installation, licence

Figure 2
Figure 2 : XChat - Installation, répertoire d'installation

Figure 3
Figure 3 : XChat - Installation, composants

3. Lancer

Maintenant il ne reste plus qu'à lancer XChat. Le premier lancement est très légèrement différent des suivants (et encore, c'est une option). Différent parce qu'il ne lance que la liste des réseaux (et pas la fenêtre de conversation, ce qui est normal puisque nous ne lui avons pas encore dit on nous voulions discuter).
Cette fenêtre (Fig. 4) commence par cinq champs déterminant trois pseudonymes et deux noms. Si vous vous souvenez de ce que je vous ai raconté dans mon précédent article sur l'IRC, vous verrez que les trois premiers champs sont les pseudo que XChat tentera de vous attribuer (si le premier est déjà pris, il essaiera le deuxième, puis le troisième si le second choix est également utilisé), le quatrième champ est votre userid et le dernier, comme indiqué, votre nom réel (realname). Bien sûr, toujours aucune obligation de mettre votre nom civil, un pseudonyme fera parfaitement l'affaire.
En dessous vous pouvez voir une longue liste de réseaux qui ne vous serviront probablement jamais tous. Cependant vous n'y trouverez pas "Fantasya" qui est celui qui fournit un canal IRC à LOPR, nous allons donc l'ajouter.

Cliquez sur le bouton "+Ajouter" et tapez "Fantasya". Puis faites entrée (appuyez bien sur cette touche, car XChat est pointilleux à ce sujet, si vous n'appuyez pas sur entrée après avoir changer le contenu d'un champ dans la configuration des réseaux et serveurs, il oubliera tout simplement ce que vous avez tapé). Cliquez ensuite sur le bouton "Editer".
Une nouvelle fenêtre s'ouvre (Fig. 5). Renseignez les informations suivantes :

Ensuite voyons les effets des cases à cocher :

Je vous conseille quant à moi d'utiliser uniquement les deuxième et troisième cases (informations globales et connexion automatique).
Assurez-vous que votre fenêtre ressemble à la mienne (Fig. 6) puis cliquez sur "Fermer".

Figure 4
Figure 4 : XChat - Lancement, liste des réseaux

Figure 5
Figure 5 : XChat - Lancement, édition de Fantasya

Figure 6
Figure 6 : XChat - Lancement, Fantasya édité

De retour sur la liste des réseaux. Il reste une chose à dire : la case à cocher en bas permet de ne pas afficher cette fenêtre au démarrage de XChat (qui n'affichera que les réseaux en "connexion automatique" si il y en a, sinon il vous affichera sa fenêtre principale vide, avec juste les menus).
Maintenant que tout est dit, mettez en surbrillance "Fantasya" dans la liste et faites "Connecter". Voila ! Vous pouvez parler avec nous rapidement, sans passer par un applet Java (les clients IRC qui se lancent dans votre navigateur). "Enjoy !"

KVIrc

C'est reparti, en trois points :

1. Télécharger

KVIrc est disponible pour Windows sur cette page choisissez le lien suivi de cette phrase : The latest stable release. This is the package you want :), il fera votre bonheur. Ici, nous utiliserons la version 3.4.0, donc une version plus récente sera sans doute différente, à vous de voir.

Télécharger la version utilisée dans l'article

2. Installer

Lancez, choisissez votre langue, le français je crois :-), et acceptez la licence. Elle est basée sur la GNU GPL, avec une clause de plus (tout en bas) autorisant la distribution de l'exécutable sans les sources de la version de Qt non-commerciale, autant dire que ça doit concerner peu d'entre vous.
Viens ensuite une liste de choix. Les noms sont en anglais, mais les descriptions sont en français, passez votre souris sur chaque choix pour savoir de quoi il retourne ("Autostart" est décrit en anglais, mais c'est tout simplement le lancement automatique de KVIrc quand vous ouvrez votre profil).
Ensuite Choisissez le répertoire d'installation (Fig. 7) et cliquez sur "Installer". Décochez alors la deuxième case et faites "Fermer". Cela va directement lancer KVIrc, alors rendez-vous partie 3 !

Figure 7
Figure 7 : KVIrc - Installation, répertoire d'installation

3. Lancer

KVIrc dispose d'un assistant de première utilisation, passez la présentation. Ensuite il est question de répertoires de configurations. Laissez le bouton radio (le bouton rond, celui qu'on ne peut en cocher qu'un) du milieu ("Utiliser un nouveau répertoire de configuration"). Le premier répertoire est celui de configuration, laissez-le il est parfait comme ça. Le deuxième est celui qui sera utiliser pour mettre les fichiers échangés par IRC. Faites "Parcourir" et choisissez par exemple "Mes Documents" puis "Téléchargements", à votre convenance.
Ensuite vient l'étape de l'identité. Ne renseignez (c'est un conseil) que le pseudo et le nom réel (on n'a pas dit nom civil hein :-P). Les autres informations n'ont pas de réel intérêt ici (Fig. 8).
La dernière étape est assez simple à comprendre, décochez la case et tout ira bien. Ensuite "Terminer". KVIrc se lance et vous montre sa liste de serveurs (une liste de réseaux avec possibilité de les "ouvrir" pour voir les serveurs correspondant).

Cliquez sur le bouton "Nouveau Réseau" dans la colonne à droite et tapez "Fantasya" dans le champ sous la liste (Fig. 9). Ensuite cliquez maintenant sur le bouton "Nouveau Serveur" (juste dessous "Nouveau Réseau") et tapez "irc.fantasya.org" dans le champ. Cliquez ensuite sur "Avancée…" (Fig. 10), ce qui ouvre une nouvelle fenêtre de configuration. Vous pouvez ici configurer pseudo, userid (nom d'utilisateur) et nom réel pour ce serveur en particulier (Fig. 11). Ce serveur Fantasya ne nécessite pas de mot de passe.
Dans le deuxième onglet "Connexion" (Fig. 12) vous pouvez paramétrer le port, l'utilisation de SSL (pour sécuriser la connexion), la connexion automatique au serveur (case "Se connecter à ce serveur au lancement et l'encodage du texte (mettez "ISO-8859-15 (Western, Latin-1 + Euro)"). Ensuite dans le troisième onglet "Joindre les Salons" tapez "#lopr" dans le champ au-dessus du bouton "Ajouter", sur lequel vous devrez cliquer ensuite, ce qui ajoutera le canal à ceux que vous souhaitez rejoindre automatiquement (Fig. 13). Appuyez ensuite sur "Valider".
De retour à la liste des réseaux et serveurs. Vérifiez que "irc.fantasya.org" est bien sélectionné puis cliquez sur "Se Connecter Maintenant". Cela vous connecte au réseau et serveur sélectionné : vous voila sur le canal de LOPR. Décochez maintenant les cases "Montrer cette boîte de dialogue au démarrage" (sur la liste des réseaux) et "Montrer cette fenêtre après la connexion" (sur la fenêtre des salons qui vient de s'ouvrir). Vous obtiendrez le résultat présenté ci-dessous (Fig. 14). Faites ensuite "Valider" sur la fenêtre des réseaux et "Fermer" sur celle des salons.

Voila, vous avez configuré KVIrc pour se connecter automatiquement au canal de LOPR. Bienvenue !

Figure 8
Figure 8 : KVIrc - Lancement, assistant identité

Figure 9
Figure 9 : KVIrc - Lancement, "Nouveau Réseau"

Figure 10
Figure 10 : KVIrc - Lancement, "Nouveau Serveur"

Figure 11
Figure 11 : KVIrc - Lancement, onglet "Indentité"

Figure 12
Figure 12 : KVIrc - Lancement, onglet "Connexion"

Figure 13
Figure 13 : KVIrc - Lancement, onglet "Joindre les Salons"

Figure 14
Figure 14 : KVIrc - Lancement, fenêtre des salons

mIRC

Vous connaissez la chanson :

1. Télécharger

Allez sur la page de téléchargement du site officiel de mIRC et cliquez sur le bouton "Download mIRC" au centre ou sur un des liens de la liste en dessous (au dessus de "Privacy"). Quant à moi je vous parlerai de la version 6.34 (comme de bien entendu, une version plus récente sera différente).

Télécharger la version utilisée dans l'article

2. Installer

On lance donc l'installeur précédemment téléchargé, puis on passe la présentation pour arriver sur la licence. Celle-ci est bien différente des autres puisqu'elle est propriétaire. Elle vous autorise à tester gratuitement mIRC pendant 30 jours. Passé ce délai, une fenêtre vous rappellera à chaque lancement que vous devez payer pour continuer à utiliser mIRC. Bien sûr vous n'y êtes pas véritablement obligé (sinon il ne serait pas aussi populaire et je ne vous en parlerais pas) mais il faut donc attendre un peu avant de vraiment pouvoir l'utiliser (quelques secondes, le temps qu'il vous autorise à cliquer sur "continuer sans payer").
Une fois la licence acceptée, on retombe sur le classique répertoire d'installation (Fig. 15), puis les composants (Fig. 16). Mon avis est de ne mettre que "Scripts" qui est un rajout de quelques fonctionnalités intéressantes mais basiques. Le reste correspond à :

Viennent ensuite (Fig. 17) les icônes et mises à jour :

L'étape suivante faites "Install", et pour finir, cochez "Run mIRC" et faites "Finish".

Figure 15
Figure 15 : mIRC - Installation, répertoire d'installation

Figure 16
Figure 16 : mIRC - Installation, composants

Figure 17
Figure 17 : mIRC - Installation, icônes et mises à jour

3. Lancer

C'est parti, on lance tout ça. Et déjà ça commence avec un joli rappel de la licence : on vous laisse le choix entre les 30 jours d'essai et l'enregistrement. Cliquez sur "Continue".
mIRC vous ouvre ensuite sa fenêtre d'options, remplissez les champs "Full Name", "Nickname" et "Alternative" comme vous le voulez d'après ce que vous avez appris de mon précédent article sur l'IRC (Fig. 18). Dans le champ "Email Adress" je vous conseille de mettre votre pseudo en minuscules. Allez ensuite sur "Servers". Cliquez sur "Add" pour ajouter le serveur de Fantasya. Remplissez suivant les paramètres indiqués sur l'image ci-dessous (Fig. 19). Puis faites "Add". Cliquez sur "Select". On revient sur "Connect" et on peut remarque qu'en face de "Server" il est écrit "Fantasya".
Allez ensuite sur "Options" et cochez "Connect on startup". Retournez alors sur "Connect" et cliquez sur le bouton "Connect".

Figure 18
Figure 18 : mIRC - Lancement, identité

Figure 19
Figure 19 : mIRC - Lancement, configuration du serveur

Conclusion

On pourrait donc croire que mIRC est le plus simple à paramétrer. Je vous l'accorde, il suffit d'un peu moins de choses (j'en ai écrit moins mais si vous lisez tout, ça se répète assez pour ne décrire qu'une fois au final).
Cependant mIRC a quelques points noirs : licence propriétaire, pas mal de configurations masquées au premier abord, quasi-obligation d'utiliser les scripts pour accéder à des fonctionnalités avancées et personalisées. Cependant il possède une bonne quantité d'options que XChat et KVIrc ne montrent pas forcément de la même façon.
Après c'est une question de goût, et peut-être d'interface. mIRC utilise la WIN32API qui crée une interface qui colle parfaitement à Windows, XChat utilise GTK+, et KVIrc utilise Qt, cela les rend assez différents des autres applications Windows natives (faites pour Windows avec la WIN32API).
Personnellement, je vous conseille les clients dans l'ordre où je vous les ai présentés, d'autres ici mettrons KVIrc en premier, mais rare sont ceux de dans l'équipe de LOPR qui parleront de mIRC en des termes très élogieux.

Laissons là l'éternel débat entre les différentes idéologies informatiques et apprécions de parler entre nous sur le canal de LOPR grâce à un de ces clients proprement installé par vos soins (en suivant mes sages conseils).

<< Article précédent     

↑      Page d'accueil

Notre site accueille 600 membres qui ont posté pas moins de 4774 messages dans 546 topics : - )
Notre dernier membre inscrit est jajaja.
Aucun membre connecté.
Jumper :
Sauf mention contraire, les articles sont sous licence by-nc-sa. Les images appartiennent à leurs propriétaires respectifs.