MANIPULATION DE PAINT

Paint est un petit logiciel d'édition d'images fourni par défaut avec Windows qui sert généralement à ouvrir les images bitmaps (*.bmp). Paint peut éditer les images bitmaps, JPEG, GIF non animés, PCX, TIFF… Bref tous les formats qui se convertissent facilement en bitmap (et comme c'est le format le plus basique d'une image, il y en pas mal). Il peut enregistrer des images bitmaps monochromes, 16 couleurs, 256 couleurs ou 24 bits mais parfois aussi des images JPEG voire GIF ; PaintBrush, l'ancêtre de Paint au temps de Windows 3.11 pouvait également enregistrer des PCX. Mais lorsque Paint vous propose d'enregistrer une image avec une compression, il ne vous permet pas de spécifier les paramètres de cette compression, ce qui fait que Paint n'est pas idéal pour la conversion d'images.

Pour commencer, voici l'aspect de Paintbrush tel qu'il était sous Windows 3.11 :

PaintBrush

Et l'aspect qu'il arbore actuellement sous Windows 98 :

Paint

Bon, je crois qu'il vaut mieux s'intéresser à la version Windows 98, bien qu'elle ne soit pas si éloignée de la 3.11. Pour ce qui est de l'ouverture et de l'enregistrement des fichiers, Paint est on-ne-peut-plus classique et ne devrait pas poser de problèmes.

Zone d'image et barre d'état

Quand on voit la capture d'écran, on voit tout de suite le rectangle blanc sur fond gris foncé. Le blanc, c'est la zone d'image, le gris ne sert qu'à la délimiter. Vous pouvez augmenter la zone d'image comme vous augmenteriez la taille d'une fenêtre en utilisant les poignées d'ancrage situées au milieu en bas, au milieu à droite et en bas à droite. Cette zone d'image définit la résolution de votre image. Pour la modifier, vous pouvez également faire Image > Attributs ou Ctrl + E et la spécifier en centimètres, pouces ou pixels (recommandé).

Lorsque vous déplacez votre curseur dans le logiciel, la barre d'état vous indique 3 choses : d'abord, elle sert d'info-bulle Lorsque j'ai pris la capture d'écran, mon pointeur était sur l'icône de la loupe qui sert à modifier le grossissement. La deuxième indication est la position de votre curseur sur l'image sous forme de coordonnées : si vous mettez votre curseur en haut à gauche de l'image, vous avez de fortes chances d'avoir "3,2" ou "10,4". La dernière indication (qui ne figure pas à l'image ci-dessus) indique la taille de votre sélection (voir plus bas).

Palette de couleurs

Juste au-dessus de la barre d'état se trouve la palette : elle vous permet de choisir la couleur de votre choix ; par défaut, vous vous retrouvez avec les 28 couleurs "de base". Cliquez sur une des petites cases attribuera à votre outil la couleur de la petite case avec le bouton gauche de la souris. Comme il peut vous arriver d'avoir à jongler entre deux couleurs, vous pouvez aussi attribuer une couleur au bouton droit de la souris en cliquant sur la petite case avec le bouton droit (c'est pas compliqué, si ?). Mais gardez à l'esprit que cette même couleur sera aussi la couleur du "fond" de l'image. Cela ne vous oblige pas à avoir une image au fond bizarre, rassurez-vous. Simplement, lorsque vous utiliserez la gomme où que vous effacerez une partie de l'image, la zone effacée aura cette couleur.

Outils

Vous voyez toutes ces petites icônes à gauche de la fenêtre ? Chacune d'entre elle correspond à un outil. De gauche à droite puis de haut en bas, on a :

Un beau programme en perspective…

Intéressons-nous d'abord aux quatre derniers : cliquez sur rectangle. Dans le petit encart situé en dessous, vous apercevez trois symboles : vous les retrouverez aussi pour les 3 autres ; le premier signifie "forme creuse", le second "forme pleine" et le dernier "forme pleine unie". Les résultats obtenus sont présentés ci-dessous dans le même ordre :

Formes Formes 2

Une fois qu'on a compris ça, on sait déjà manipuler 50 % des outils : rectangle sert à dessiner des ractangles ou des carrés, ellipse sert à dessiner des ovales ou des cercles, rectangle arrondi sert à dessiner des rectangles ou des carrés arrondis et l'outil ploygone vous permet de tracer des formes variées juste en cliquant à l'endroit où vous souhaitez faire apparaître un coin (commencez par une ligne).

L'outil courbe n'est pas des plus sophitiqués : utilisez-le comme si vous vouliez créer une ligne puis déformez-la avec la souris. Vous n'avez qu'à deux déformations, ni plus ni moins, ce qui signifie que vous ne pouvez pas la déformez trois fois mais que vous êtes obligés de la déformer deux fois, pas une, alors faites attention.

L'outil ligne permet de tracer des lignes d'épaisseurs diverses : vous pouvez en effet sélectionner l'épaisseur voulue dans le petit encart ; cette épaisseur s'applique aussi aux autres outils cités précédemment.

Pour ajouter du texte à votre oeuvre d'art infographique, ne dessinez pas des lettres avecc l'outil crayon, tapez-les avec l'outil texte : sélectionnez-le, tracez une zone pour écrire et vous voila avec un mini traitement de texte ; tapez votre texte, cliquez ailleurs et il devient un graphique bitmap malheureusement pas remodifiable avec ce même outil texte. Pour personnaliser votre texte, faites Affichage > Barre d'outils texte.

L'outil Aérographe rend l'effet d'une bombe de peinture ; vous avez le choix entre trois tailles.

La brosse a le même effet qu'un pinceau ; vous pouvez en choisir la forme et la taille dans le petit encart.

Le crayon est trop simple à utiliser pour être expliqué. La loupe permet de faire un zoom de 2x, 6x ou 8x ; pour faire un zoom de 4x, faites Ctrl + Pg.Dn.

L'outil sélection de couleur permet de sélectionner une couleur dans un bitmap ; on peut attribuer cette couleur au bouton droit ou au bouton gauche de la souris.

L'outil remplissage sert à remplir une zone avec une couleur : si vous remplissez un cercle et qu'il y le moindre "trou" dans ce cercle, le remplissage dépassera le cercle ; le remplissage ne peut s'appliquer que sur une seule couleur à la fois.

La gomme sert à effacer : elle applique la couleur du fond (bouton droit) avec les deux boutons de la souris.

L'outil de sélection rectangulaire est très utile pour déplacer une zone du bitmap ou pour la copier ; il vous suffit de tracer la diagonale d'un rectangle pour le sélectionner ; la taille de votre sélection s'affiche dans la barre d'état : vous pouvez l'utiliser pour sélectionner une zone précise ou pour faire des carrés ou des cercles "parfaits" au sens que leur longueur égale leur hauteur. Explication : Pour faire un carré de 32 pixels de côté et non un rectangle de dimensions 32 x 33, tracez un rectangle de telle sorte que la barre d'état affiche 32 x 32. Pour la sélection, les cercles, les rectangles arrondis, c'est le même principe. Pour tout sélectionner, utilisez le classique raccourci clavier Ctrl + A. Une variante de cet outil est la sélection libre qui permet de faire une sélection de forme variée. Vous pouvez déplacer ou copier la zone par cliquer-déplacer ou cliquer-copier mais aussi avec le traditionnel sytème couper-copier-coller. Vous pouvez donc transférer une partie d'un bitmap dans un autre bitmap ; le petit encart affiche deux choix : transparence et non-transparence : cela permet de coller la sélection en rendant transparent les pixels de la même couleur que la couleur de fond (bouton droit). Cela permet de faire des montages photos peut-être pas professionnels mais quand même satisfaisants.

Menus Image et Couleur

Le contenu du menu Image permet des transformations de l'image intéressantes :

Attributs

Si vous trouvez que les couleurs par défaut de Paint sont un peu limitées, vous pouvez utiliser l'outil couleur pour créer vos propres couleurs ; ce menu est assez courant et pas seulement dans les logciels d'éditon d'images. Le principe de codage des couleurs est présenté dans l'article 1. Vous pouvez donc créer vos propres couleurs à partir des plus classiques (tableau de gauche) ou à partir du nuancier (à droite). Vous pouvez également spécifier vous même les codes RGB ou HSL. Une fois que vous êtes satisfaits de votre travail, cliquez sur la case à laquelle vous voulez attribuer la couleur et faites "Ajouter aux couleurs personnalisées" ; vous pouvez ainsi définir une palette de 16 couleurs qui disparaîtra à la fermeture du logiciel (ce qui est dommage car sous Windows 95 et NT, on pouvait sauvegarder sa palette sous forme de fichier *.pal). Mais cette palette n'apparaîtra pas entièrement : vous devrez à chaque fois revenir dans le menu, choisir la couleur et faire OK pour que votre couleur s'affiche à la place du noir (1ère case). Cet outil est aussi un bom moyen pour connaître le code RGB ou HSL d'une couleur qu'on a repiqué.

Modification des couleurs

Bon, je pense qu'avec tout ça et un peu d'entraînement, vous arriverez bien à vous servir de Paint…

<< Article précédent      Article suivant >>

↑      Page d'accueil

Notre site accueille 591 membres qui ont posté pas moins de 4624 messages dans 396 topics : - )
Notre dernier membre inscrit est mike sorenzo.
Aucun membre connecté.
Jumper :
Sauf mention contraire, les articles sont sous licence by-nc-sa. Les images appartiennent à leurs propriétaires respectifs.