CHAPITRE 10 : LES DIFFERENTS LECTEURS

Cet article est erroné.
Cet article ne correspond pas aux dernières avancées technologiques et est par conséquent incomplet ou incorrect. Nous vous conseillons de prendre en compte cet article avec le recul nécessaire par rapport à vos besoins.

Les différents lecteurs que peut comporter un ordinateur sont pour lui le seul moyen de stocker des informations sur des supports amovibles ou non. On peut citer les disque durs, les lecteurs CD-ROM et DVD-ROM et DVD vidéo, les lecteurs disquettes, les graveurs (CD ou DVD), les cartes mémoires (SmartMédia, MémoriStick, Microdrive...) voire les sauvegardes sur bande ou les périphériques USB ou Firewire (IEEE 1394).

Le lecteur disquette

Disquette

Les premières disquettes mesuraient 5"¼ ; elles ont été remplacées par des disquettes de moindre dimension : 3"½. Au départ, ces dernières ne contenaient que 720 Ko pour arriver à leur capacité actuelle d'1,44 Mo. Cette différence s'explique par un rapprochement des pistes contenant les données (la même technique a été utilisée pour passer du CD au DVD). On parle de disquette haute-densité par opposition aux disquettes basse-densité de 720 Ko. Il existe un standard bien qu'intéressant mais n'ayant pas réussi à s'imposer qui permettait de stocker environ 2,88 Mo sur une disquette de format 5"¼.

On remarque qu'une disquette censée contenir 1,44 Mo ne peut en réalité n'en contenir que 1,38 Mo environ après formatage. Les disquettes sont traditionnellement formatées en FAT 12 vu leur faible capacité de stockage. Pour savoir comment manipuler une disquette, lisez À ne pas faire avec une disquette.

Lecteur disquette face
Un lecteur disquette de face...
Lecteur disquette dos
...et de dos.

On remarque, tout à gauche, l'alimentation, juste à côté, les cavaliers (jumpers) et tout à droite, l'interface disquette par où transitent les données.

Le lecteur/graveur CD/DVD

Graveur

Les besoins en stockage se faisant toujours de plus en plus important, la capacité de stockage de la disquette devient de plus en plus ridicule. C'est pourquoi a été inventé le CD (Compact Disc = Disque Compact pour les ignares). Au départ, seulement prévu pour contenir de la musique, le CD-DA (Compact Disc Digital Audio = Disque Compact Audio Numérique) fut développé par Sony et Philipps. Celui-ci a évolué pour contenir des données numériques : c'est le CD-ROM (Compact Disc-Read Only Memory = Disque Compact dont on peut lire les données mais pas les modifier).

Il était à l'époque assez complexe et coûteux de graver des CD-ROMs. Il y a seulement quelques années que la gravure est devenue accessible à tous grâce à l'apparition du graveur : ce fameux périphérique qui permet de mettre facilement tous types de données sur un CD-R [(Compact Disque-Recordable = Disque Compact Enregistrable)(qui devient alors un CD-ROM)] ou sur un CD-RW (qui reste un CD-RW) qui lui a la particularité de pouvoir effacer et réecrire son contenu (Il faut tout de même un graveur). La gravure d'un CD par un graveur pose le problème de la synchronisation évité avec le SCSI mais pas avec les ATAPI (qui se branchent sur IDE) : le disque dur envoie les données par petits paquets alors que le graveur doit les recevoir en flux continu aussi il existe une mémoire tampon plus ou moins grande : le disque dur envoie les petits paquets vers la mémoire tampon et le graveur puise régulièrement dedans ; matériellement, elle est représentée par certains composants du graveur (ce n'est pas de la R.A.M.).Un graveur ne fait pas de copeaux : il utilise une sorte de substance qui, selon la façon dont elle est chauffée, crée un creux ou une bosse (donc un 0 ou un 1 ce qui représente des bits et 8 bits = 1 octet c'est ainsi que l'on y stocke des données). Selon la matière, les bosses et creux peuvent être recréés ou non et c'est ce qui différencie les CD enregistrables (CD-R) de leurs homologues ré-enregistrables (CD-RW). Un CD peut contenir 650 Mo (74 minutes), 700 Mo (80 minutes) ou 780 Mo (90 min) en overburn.

Un CD = 486 disquettes
Un CD équivaut à 486 disquettes.

Tout comme le CD-ROM, le DVD a été développépar Sony et Philipps pour pallier à l'insuffisance de stockage qu'offrait le CD-ROM pour stocker des données vidéo numériques. Le DVD peut donc contenir, selon qu'il est simple ou double-couche 4,6 à 8 Go. Le DVD est en fait un CD avec des petits points plus serrés (c'est ça l'astuce) ; c'est le même principe que pour passer de la disquette basse-densité à la disquette haute-densité. Récemment est apparu le graveur DVD qui fonctionne sur le même principe que le graveur CD mais un problème se pose au niveau des différents standards de gravure DVD : Il existe des DVD-RAM, des DVD+R, des DVD-R. Bien entendu, ces trois standards sont parfaitement incompatibles (C'est beau l'informatique).
    Un conseil : Si vous souhaitez graver des DVD, attendez quelques années pour que Sony et Philipps se soient enfin décidés sur un standard commun (qui pourrait être incompatible avec les standards cités ci-dessus).

Encore un conseil : pour savoir comment manipuler un CD, lisez À ne pas faire avec un CD.

Lecteur CD

Le disque dur

Celui-ci peut paraître tout à fait indispensable or il ne l'est absolument pas (Windows ne tient toujours pas sur une disquette donc le disque dur est fortement conseillé). Les premiers ordinateurs ne supportaient même pas d'avoir un disque dur. La première limite de capacité fut de 512 Mo (même pas un CD-ROM) et était due à un système de fichier FAT 12 (Premier système de fichiers du DOS). La seconde limite, qui est celle qui a perduré le plus longtemps, était fixée à 2 Go et était due au système FAT 16, système de fichiers des versions de DOS supérieures à 3.0, de Windows 3.11 et des premières versions de Windows 95. Ce système de fichiers est généralement connu sous le nom FAT. Les deux systèmes de fichiers actuels sont le FAT 32 pour Windows 95 OSR2, Windows 98 et Windows Millenium et le NTFS pour Windows NT 3.11 & 4.0, Windows 2000 pro, Windows XP. D'autres systèmes de fichiers tels que le HPFS (OS/2), le BFS (BeOS), ou le EXT2 (Linux) existent pour des systèmes particuliers. La limite des 2 Go pour le système FAT 16 ne concerne que les disque IDE ; elle est repoussée à 8 Go pour les disque de type SCSI, vu la taille des secteurs de ce type de disque.

<< Chapitre précédent     

↑      Page d'accueil

Notre site accueille 597 membres qui ont posté pas moins de 4703 messages dans 475 topics : - )
Notre dernier membre inscrit est uziadc.
Aucun membre connecté.
Jumper :
Sauf mention contraire, les articles sont sous licence by-nc-sa. Les images appartiennent à leurs propriétaires respectifs.