CHAPITRE 9 : LE SCANNER ET LES AUTRES PERIPHERIQUES D'IMAGES

Cet article est erroné.
Cet article ne correspond pas aux dernières avancées technologiques et est par conséquent incomplet ou incorrect. Nous vous conseillons de prendre en compte cet article avec le recul nécessaire par rapport à vos besoins.

Il existe différents périphériques pour faire entrer des images dans cette foutue machine qu'est l'ordinateur : parmi eux, les plus célèbres sont sans conteste le scanner, l'appareil photo numérique, la webcam et les cartes d'acquisition vidéo.

Scanenr

Le scanner

Bien que son ancêtre ait près de 12 cm d'épaisseur, on en trouve désormais qui tiennent autant du cahier que du scanner avec moins de 5 cm de hauteur. Le scanner est un périphérique destiné à numériser des documents plats de préférence (j'ai entendu parler d'un site barbare où des gens scannaient leur chat) comme des photos, des feuilles, des livres, des magazines... On insère la feuille côté à scanner sur la plaque transparente, on abaisse le couvercle et on lance la numérisation. On utilise généralement un logiciel (fourni avec le scanner) qui permet d'avoir un aperçu puis de sélectionner les différentes zones à scanner en corrigeant éventuellement quelques paramètres (luminosité, contraste, ...) ; on lance ensuite la numérisation pour se retrouver selon le cas avec un fichier bitmap JPEG, PNG.... ou encore une impression directe (fonction photocopie). Il est idéal pour faire passer des informations du papier vers l'ordinateur. Il existe même des logiciels qui reconnaissent ce qui est écrit sur la feuille : ce sont des OCR (Optical Character Recognition = Reconnaissance Optique des Caractères). Ils peuvent s'avérer efficace pour un document imprimé mais plus hasardeux en ce qui concerne l'écriture manuelle. Il faut dire que si nous n'arrivons parfois pas à nous lire, comment un programme normal le pourrait-il ? Dans tous les cas, ce qui a été scanné est modifiable à 100% : si c'est du texte, Word suffira, et si c'est une image, les logiciels de retouche et d'édition d'image ne manque pas.

Scanenr de poche
Il existe aussi des scanners de poche...

L'appareil photo numérique (en anglais : digital camera)

Si vous trouvez que faire ses photos en argentique, les faire développer puis les scanner est éreintant alors faites-les développer sur CD (ça existe) ou mieux encore passez au numérique. Leur qualité d'image est très loin de celle des argentiques sur le plan théorique mais si on n'est pas difficile, et surtout si on n'a pas besoin de les avoir sur papier, c'est parfait.

La première différence entre un appareil numérique et un argentique réside au niveau de la pellicule qui est remplacée par un capteur CCD (Charge Coupled Device = Dispositif à Transfert de Charges (DTC)). Un capteur CCD est un assemblage d'éléments photosensibles appelés photosites. Chaque photosite délivre un courant proportionnel à la quantité de lumière qu'il reçoit. Si l'on utilisait les données fournies par ce capteur, on obtiendrait une image en noir et blanc. On ajoute alors un filtre de Bayer constitué d'un quadruplet de filtres colorés collés à un quadruplet de photosites, ce qui permet de rendre les photosites sensibles aux trois couleurs primaires. Chaque quadruplet de photosites constituera un pixel de l'image. La moitié des photosites sont sensibles au vert pour tenir compte de la sensibilité de l'œil humain.

Schéma CCD      CCD      Carte SmartMedia
cliquez sur les images pour les agrandir

A ce dispositif s'ajoute un filtre passe-bas, qui permet d'éliminer les détails trop fins qui seraient mal interprétés par le capteur, et des micro-lentilles pour que la lumière frappe toujours les photosites, quelque soit son angle d'arrivée.

La deuxième différence est le moyen de stockage : alors que les photos argentiques sont sous forme d'image latente sur la pellicule en attendant sagement le développement, les photos numériques sont stockées sous forme de fichier image (généralement en compression TIFF ou JPEG) sur une carte mémoire qui peut-être définie comme une petite grosse disquette : petite car ses dimensions avoisinnent toujours les 4 cm de côté pour à peine 1 mm d'épaisseur, et grosse car la quantité de données qu'elle peut stocker varie de 8 à 512 Mo. Le développement se résume alors à un simple transfert de fichier vers un ordinateur pour retouche et/ou impression. Il existe même des dispositifs pour imprimer directement l'image, sans passer par l'ordinateur (DPOF).

La webcam

C'est une petite caméra faible-résolution qui ne peut pas enregistrer de données sur une cassette ou une carte ; elle sert seulement à transmettre une image en direct vers l'ordinateur. Et comme elle comporte un fil (sauf quelques variantes qui permettent de déplacer la webcam jusqu'à une certaine distance par transmission radio), elle est condamnée à rester fixée quelque part près de votre ordinateur, vraisemblablement braquée sur votre visage puisque sa fonction première est la visioconférence (discussion avec son et image). Cela la rend peu recommandable pour le montage vidéo.

Webcam

Les cartes d'acquisition vidéo

Vous aurez peut-être vu un rayon consacré à ces périphériques en visitant un magasin spécialisé. Pinnacle (non je ne fais pas de pub) a sorti pas mal de "kits" comprenant une carte d'acquisition vidéo et un logiciel permettant de faire du montage selon le schéma classique de l'informatique : entrée-traitement-sortie. Entrée : on "capture" la vidéo à partir d'un caméscope ou d'un magnétoscope et on l'enregistre sur le disque dur. Traitement : l'utilisateur fait ce qu'il veut de la vidéo. Sortie : on fait ressortir la vidéo sur un périphérique (caméscope, magnétoscope). Ces cartes d'acquisition se doivent de présenter une entrée et une sortie audio (stéréo évidemment), une entrée et une sortie vidéo (souvent en RCA et S-vidéo) bien que l'entrée-sortie audio puisse être pris en charge par la carte.

Pour d'autres applications, un port firewire (type de port relativement récent parfois appelé IEEE 1394) suffit : on relie le périphérique au port, on démarre le logiciel et voilà. Si on n'a pas de port firewire, on peut installer une carte pour en ajouter quelques-uns. Cette carte n'est alors pas une carte d'acquisition vidéo car ces ports peuvent servir à d'autres choses.

<< Chapitre précédent      Chapitre suivant >>

↑      Page d'accueil

Notre site accueille 606 membres qui ont posté pas moins de 4936 messages dans 708 topics : - )
Notre dernier membre inscrit est parlange.
Aucun membre connecté.
Jumper :
Sauf mention contraire, les articles sont sous licence by-nc-sa. Les images appartiennent à leurs propriétaires respectifs.